Enduit chaux

Posté dans : Non classé | 0
enduit pierre vue
Façade avant travaux
enduit pierre vue
Façade après travaux

Enduit chaux

Avec l’enduit à pierre vues, voici un exemple de restauration d’une façade qui reprend vie après travaux, réalisée le mois dernier… L’enduit de chaux est préféré à l’enduit de ciment pour ses qualités propres : il permet aux murs de respirer et de travailler ce qui évite les fissures ; on lui reconnaît également des propriétés assainissantes et ses textures donnent un aspect chaleureux aux surfaces qu’il recouvre. Les couleurs obtenues sont très variées, dépendant des granulats employés et également des pigments que l’on peut y ajouter lorsque le sable utilisé est un sable lavé.

L’enduit traditionnel préparé sur le chantier est généralement réalisé en trois couches successives, appliquées à la main ou à la machine.

La première couche d’un enduit traditionnel ne doit pas être réalisée avant un délai d’un mois après la fin des maçonneries le supportant, afin d’éviter toute fissuration et efflorescence. De plus, avant toute application, il est indispensable d’humidifier le support jusqu’à saturation; cet effet est atteint lorsque l’eau projetée n’est plus absorbée mais ruisselle. Pour les murs extérieurs, donc exposés aux intempéries, les enduits sont généralement composés ainsi :

  1. Le gobetis est une couche semi- liquide jetée sur le mur, fortement dosée avec une charge de granulométrie importante (0/4 ‑ 0/6) qui permet d’avoir une bonne accroche. Les sables à grains ronds (roulés naturels ou artificiels) sont moins sensibles à l’arrachement que les sables anguleux issus du concassage. Les doses usuelles sont de 10 volumes de charge pour 5 volumes de chaux hydraulique NHL, NHL-Z (usuellement 2 pour 1) ou 7 volumes de chaux aérienne CL, DL ou 3,5 volumes de chaux aérienne en pâte. L’épaisseur du gobetis est généralement la même que celle de la granulométrie du sable (5 ou 6 mm utilisé.Pour éviter la transmission des retraits, il est important d’attendre un délai de deux à trois jours avant l’application de la couche suivante (une semaine avec la chaux aérienne).
  2. Le dressage, dit aussi dégrossi, corps d’enduit ou renformis, est une couche qui permet de rattraper les défauts de planéité. Le mortier utilisé doit être plastique à mou (granulométrie 0/4), il est jeté ou appliqué et tiré à la règle. Les doses usuelles sont de 10 volumes de charge pour 4 volumes de chaux hydraulique (ou 2,5 pour 1), 5 volumes de chaux aérienne, ou 2,5 volumes de chaux aérienne en pâte. On laisse volontairement la surface rugueuse pour favoriser l’accroche de la couche de finition. Cette couche fait généralement 8 à 12 mm d’épaisseur. Délai d’une semaine avant l’application de la couche de finition (plusieurs semaine avec la chaux aérienne).
  3. La finition est la dernière couche. Le mortier, plastique à mou, est étalé à l’aide d’une liane, d’un platoir ou d’une lisseuse. Le sable ici doit être assez fin pour obtenir un lissé suffisant selon l’effet recherché. Les doses usuelles sont de 10 volumes de charge pour 3 volumes de chaux hydraulique (3 pour 1) ou 4 de chaux aérienne ou 2,5 de chaux aérienne en pâte. Les finitions sont innombrables : taloché (bois, éponge ou plastique), lissé, glacé, gratté, brossé etc. Cette couche ne fait pas plus de 4 à 7 mm d’épaisseur.
Share

Répondre