Du Sur-Mesure

Nous réalisons, à votre demande, et sur mesure, tout élément décoratif ou d’Architecture en Taille de Pierre.

Nous maîtrisons pour vous, depuis la conception jusqu’à la réception finale du chantier, toutes les étapes de réalisation de votre chantier.

Sur demande, nous pouvons assurer l’interface avec les Bâtiments de France, pour tout ouvrage situé en secteur protégé.

La taille de pierre regroupe un ensemble de techniques pour former dans un bloc de pierre une forme géométrique préconçue qui s’intègre généralement dans un appareil de pierres taillées.

À ne pas confondre avec la gravure sur pierre, l’ornementation sur pierre ou la sculpture sur pierre qui orne le bâtiment d’éléments figuratifs. Ainsi, le tailleur de pierre construit l’édifice tandis que le sculpteur le décore.

Les pierres de taille sont extraites de carrières.

Il y a trois familles de pierre :

– Roches sédimentaires : Ce sont des pierres calcaires généralement de couleur blanche allant vers le jaune. Elles sont très utilisées dans la taille de pierre pour leurs propriétés généralement tendre ou mi-dure les rendants plus simples à extraire, tailler et moulurer. Malgré le fait qu’elles soient très souvent tendres il y a aussi des pierres froides qui font partie des roches sédimentaires. Par exemple la Pierre de Saint-Leu est tendre alors que le Grès de Fontainebleau est une pierre dure. La dureté d’une pierre peut parfois changer selon les bancs d’une même carrière : Le liais de Saint Maximin est une pierre dure alors que le Banc Royal de Saint Maximin est plutôt tendre.

– Roches volcaniques : Ce sont des pierres qui se sont formées suite a une éruption volcanique.

– Roches métamorphiques : Ce sont des roches sédimentaires ou des roches volcaniques ayant subi de fortes compressions ou de fortes chaleurs. Le Marbre est par exemple une pierre calcaire qui avec le temps a reçu une importante transformation.

La nature de la pierre à tailler varie selon les régions, cela peut être du calcaire, du granit, du grès, de l’ardoise, du marbre… En règle générale, les pierres sont nommées d’après l’endroit où elles sont extraites, et dans le cas contraire, c’est souvent une ruse du carrier pour que le client n’aille pas se servir directement en carrière. Les marbres ont souvent des noms qui ne sont pas liés à leurs lieux d’extraction mais qui remontent à « la nuit des temps ». Actuellement les gros chantiers sont réalisés avec des pierres qui viennent de Chine, celles-ci portent des numéros tels que « g105 », etc. Voici des exemples de noms de pierres calcaires : le tuffeau, le comblanchien, la pierre de Caen, la Saint-Maximin, la pierre de Bonneuil, et plus au sud, la pierre des Estaillades et la roche d’Espeil.

Pour les pierres calcaires, il existe une échelle de dureté qui va de 1 à 13 :

  • de 1 à 4 : pierres tendres ;
  • de 4 à 8 : pierres fermes ;
  • de 8 à 10 : pierres dures ;
  • de 10 à 13 : pierres froides.

On peut aussi appeler les pierres de dureté 6 ferme-demi-dure, les pierres de dureté 1 très tendre, etc.

On classifie aussi en sous-groupe selon l’aspect des pierres, le grain, (grain fin, grain grossier, pâte fine, très gros grain (poudingue), etc.) selon leur veinage (bayaders…) et le sens de coupe dans le lit de la pierre (passe ou contre-passe). En règle générale il faut faire attention au sens des lits dans l’étude du calepin pour ne pas avoir de problèmes de délit, etc. Il existe des pierres, des granits et des marbres de presque toutes les couleurs.

Share